123Steroid

Track Internet

Newsletter 123 Steroid

BONAVAR


Bonavar permet une importante augmentation de la force, en stimulant la synthèse de créatine phosphate dans les cellules musculaires. C'est un stéroïde anabolisant oral efficace pour la musculation.

Plus de détails


39,90 €

Disponibilité : Disponible

Programme de fidélisation En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 3 points de fidélité que vous pouvez convertir en un bon de 0,60 €. Vos points de fidélité.



Type : Oral
Pack : 50 tabs (2,5mg/tab)
Substance : oxandrolone
Manufacturer : Body Research

 

Bonavar (Oxandrolone)

L'Oxandrolone est un stéroïde léger à très faible composante androgénique.

 

L'expérience a montré qu'une utilisation raisonnable d'Oxandrolone n'engendrait pratiquement pas d'effets indésirables.

Ce qui est un bien car cette préparation a été avant tout mise au point pour les femmes et les enfants.

 

L'Oxandrolone est l'un des rares stéroïdes pouvant être utilisé chez les enfants sans qu'il provoque une interruption prématurée de leur croissance.

En effet, il ne ferme pas les jointures épiphysaires des extrémités osseuses.

C'est la raison pour laquelle l'Oxandrolone est d'abord utilisé chez les enfants en période de croissance afin de les faire grandir et chez les femmes dans les traitements contre l'ostéoporose.

En outre, il n'entraîne que de très rares phénomènes de virilisation.

Cette propriété fait de l'Oxandrolone un produit particulièrement apprécié par les athlètes féminins, car un dosage quotidien de 10 à 15 mg n'entraîne chez elles que de très rares phénomènes de masculinisation.

Trois raisons expliquent le succès de l'Oxandrolone auprès des culturistes et des haltérophiles. Tout d'abord, l'Oxandrolone permet une importante augmentation de la force, en stimulant la synthèse de créatine phosphate dans les cellules musculaires sans pour cela entraîner une rétention d'eau dans les articulations et la musculature. Les haltérophiles et Powerlifters qui ne veulent pas passer dans une catégorie de poids supérieure savent tirer profit de cette propriété qui leur permet d'augmenter leur force, sans prendre de poids. La préparation associant Oxandrolone et 10 à 20 mg d'Halotestin en dose quotidienne, s'est avérée très efficace, car elle donne un aspect plus ferme à la musculature. Les athlètes obtiennent des résultats tout aussi satisfaisants en associant l'Oxandrolone à 120-140 mcg de Clenbuterol par jour.

Bien que l'Oxandrolone n'engendre pas, en soi, une augmentation notable de la masse musculaire, il peut renforcer considérablement l'effet de nombreux stéroïdes agissant sur la masse musculaire. On peut obtenir une très bonne masse musculaire en associant l'Oxandrolone au Déca-Durabolin, au Dianobol ainsi qu'aux différentes variantes de la testostérone. En effet, l'augmentation de la force résultant de l'Oxandrolone peut en association à d'autres préparations telles que le Déca-Durabolin, la testostérone ou le Dianabol qui influencent largement le développement des tissus et s'accompagnent d'une importante rétention d'eau, se traduire par une augmentation de la masse musculaire. Chez la plupart des athlètes, la préparation associant 200 mg de Déca-Durabolin par semaine, 500 mg d'énanthate de testostérone (par exemple Testoviron Dépôt 250) par semaine et 25 mg d'Oxandrolone par jour, permet d'obtenir une augmentation satisfaisante de la force et de la masse musculaire.

Le Déca-Durabolin possède une action fortement anabolisante, elle stimule en outre la synthèse protéique. L'Oxandrolone augmente la force grâce à une synthèse de la créatine phosphate plus importante, l'Enanthate de testostérone, lui, augmente l'agressivité lors de l'entraînement et accélère le processus de régénération.

La deuxième raison expliquant le succès de l'Oxandrolone tient au fait qu'aucun de ses composants ne se transforme en oestrogènes, quel que soit le dosage utilisé.

Comme nous l'avons déjà souligné, une certaine quantité de la testostérone contenue dans le corps se transforme en oestrogènes.

Ce processus est plus ou moins marqué selon les prédispositions de chaque athlète.

L'Oxandrolone est l'un des rares stéroïdes dont les composants ne 1peuvent se transformer en oestrogènes. Cette propriété présente plusieurs avantages pour l'athlète.

L'Oxandrolone ne donne pas à la musculature cet aspect gonflé que provoque de nombreux stéroïdes, ce qui en fait un produit intéressant pendant la préparation d'un championnat. Il est important, à ce stade, de maintenir le taux d'oestrogènes à un niveau aussi bas que possible, car les oestrogènes provoque automatique- ment une rétention d'eau dans le corps, même si l'athlète suit un régime d'arnaigrissement.

L'Oxandrolone permet, lorsque l'on suit un régime, d'obtenir une musculature ferme aux contours bien définis. Bien qu'il n'entraîne pas l'élimination des graisses, il y contribue de façon indirecte, en réduisant l'appétit de beaucoup d'athlètes.

L'Oxandrolone peut être à l'origine d'un sentiment de réplétion pouvant conduire, si ce produit est pris lors des repas, à des nausées ou des vomissements.

La notice d'emploi de l'oxandrolone italien indique, à raison, que cette préparation agit sur le système digestif. Certains athlètes font de ce fait état de diarrhées régulières.

Bien que ces effets ne soient pas particulièrement agréables, ils permettent à l'athlète d'atteindre le but qu'il s'est fixé en éliminant l'excédent de graisses et en obtenant un aspect plus ferme.

Les athlètes qui s'entraînent pour un championnat ou privilégiant une musculature de qualité, devraient associer l'Oxandrolone à des stéroïdes comme le Winstrol, le Parabolan, le Masteron, le Primobolan ou le propionate de testostérone.

On a constaté que l'on arrivait à obtenir des résultats efficaces en prenant 50 mg de Winstroi un jour sur deux, 50 mg de Propionate de testostérone un jour sur deux et une dose quotidienne de 25 mg d'Oxandrolone.

Le fait qu'Oxandrolone ne se transforme pas en oestrogènes, présente également l'avantage pour les athlètes qui suite à la prise de stéroïdes davantage dosés en androgènes souffrent d'une augmentation de la tension artérielle ou encore d'une gynécomastie, de n'entraîner aucun effet secondaire.

La préparation associant l'Oxandrolone au Déca-Durabolin représente une solution alternative très appréciée lorsque l'athlète qui utilise de la testostérone, du Dianabol ou de l'Anadrol 50 afin d'augmenter sa masse musculaire, connaît des problèmes de santé.

L'Oxandrolone est plus particulièrement recommandé aux athlètes de plus de quarante ans.

La troisième raison que l'on peut avancer en faveur d'Oxandrolone, c'est que le principe actif de ce produit, même à doses élevées, n'a aucune influence sur la production endogène de testostérone.

En clair, cela signifie que l'Oxandrolone ne bloque pas la production hormonale de l'organisme.

Cela s'explique par le fait qu'il n'exerce aucun mécanisme de retour négatif sur l'axe hypothalamus-hypophyse-testicules : contrairement à ce qui se passe chez la plupart des anabolisants stéroïdiens, les testicules donnent l'ordre à l'hypothalamus de ne pas réduire, voire de stopper la production de GNRH (gonadotropin-releasing hormon) ou de LHRH (hormone lutéinisante-releasing hormon).

Cette particularité de l'Oxandrolone s'explique par le fait que le principe actif n'est pas transformé en oestrogènes. Pour cette raison, l’Oxandrolone s'associe par conséquent parfaitement à Andriol, car ce dernier, utilisé à des doses quotidiennes allant jusqu'à 240 mg, ne modifie pas ses composants et n'influence que faiblement la production d'hormones.

La prise journalière de 280 mg d'Andriol et de 25 mg d'Oxandrolone s'accompagne d'une bonne augmentation de la force et, chez les débutants, d'une croissance de la masse musculaire, sans provoquer de rétention d'eau et sans modifier la production de testostérone de façon sensible. Pour ce qui est du dosage, il semblerait qu'une posologie de 8 à 12 comprimés chez l'homme et de 5 à 6 comprimés chez la femme permette d'obtenir les meilleurs résultats. En règle générale, une prise quotidienne de 0,25 mg par kg de poids a fait ses preuves dans la pratique. Les comprimés se prennent habituellement deux à trois fois par jour, tout de suite après les repas, ce qui garantit une résorption optimale du principe actif Nous conseillons aux personnes souffrant déjà des troubles gastro-intestinaux mentionnés plus haut, de ne prendre leurs comprimés qu'une ou deux heures après les repas ou, le cas échéant, de le remplacer par un autre produit.

Etant donné que le taux de toxicité de l'Oxandrolone est très faible et que par ailleurs, il n'entraîne pratiquement pas d'effets indésirables, beaucoup d'athlètes l'utilisent sur une période assez longue.

Néanmoins, il est déconseillé d'employer l'Oxandrolone pendant plusieurs mois à la suite, car cette préparation, comme la quasi-totalité des stéroïdes à usage oral, est alkylée en alpha-17 et exerce, par conséquent un effet nocif sur le foie. L'Oxandrolone est un produit polyvalent qui, selon les objectifs que se sont fixés les athlètes, peut être utilisé de multiples façon.

Les femmes chez lesquelles on observe une sensibilité aux anabolisants stéroïdiens, obtiennent de bons résultats en associant l'Oxandrolone au Primobolan et/ou au Clenbuterol, sans pour autant souffrir des habituels phénomènes de virilisation. Afin d'éviter l'apparition d'effets indésirables dus aux androgènes tels que l'acné, la modification du timbre de la voix, l'hypertrophie du clitoris ou l'augmentation de la pilosité, elles devraient toutefois se limiter à des doses quotidiennes ne dépassant pas 6 comprimés.

Panier  

(vide)

Rechercher

Track Internet
Bookmark and Share